Égypte


Indépendance.

Déclaration britannique du 28 février 1922.
Proclamation royale du 15 mars 1922.
    Le protectorat britannique est formellement établi par la proclamation du 18 décembre 1914, en conséquence de l'entrée en guerre de l'Empire ottoman contre les Alliés. Ce protectorat sera relativement bref. Bien qu'une délégation égyptienne qui s'était rendue au Congrès de la paix à Versailles en vue d'obtenir l'indépendance, n'ait pu se faire entendre, les Britanniques renoncent formellement au protectorat par une proclamation du 28 février 1922 qui déclare le Royaume d'Égypte indépendant et permet la publication d'une Constitution ; en fait, les Britanniques restent présents et conservent de larges compétences, de telle sorte que la souveraineté égyptienne reste incomplète jusqu'au traité de 26 août 1936, qui met fin à l'occupation militaire du territoire et permet l'entrée de l'Égypte à la Société des Nations, les Britanniques conservant cependant le contrôle du Canal de Suez pour vingt ans encore (crise de 1956, consécutive à leur départ définitif).

Voir la Constitution de 1923.

Déclaration britannique du 28 février 1922.

Considérant que le Gouvernement de Sa Majesté, conformément à ses intentions déclarées, désire immédiatement reconnaître l'Égypte comme un État souverain et indépendant ; et considérant que les relations entre le Gouvernement de Sa Majesté et l'Égypte constituent un intérêt essentiel pour l'Empire britannique ;

Sont déclarées par les présentes les principes suivants :

1. Le protectorat britannique est terminé et l'Égypte est déclarée être un État souverain et indépendant. 

2. Aussitôt que le Gouvernement de Sa Hautesse aura promulgué un Acte d'indemnité applicable à tous les habitants de l'Égypte, la loi martiale proclamée le 2 novembre 1914 sera abrogée.

3. En attendant le moment où il sera possible, par la libre discussion et des accommodements amicaux des deux côtés, de conclure, entre le Gouvernement de Sa Majesté et le Gouvernement égyptien, des accords en ce qui regarde les matières suivantes, ces matières sont absolument réservées à la discrétion du Gouvernement de Sa Majesté :

a) la sécurité des communications de l'Empire britannique ;

b) la défense de l'Égypte contre toute agression étrangère ou contre toute ingérence étrangère, directe ou indirecte ;

c) la protection des intérêts étrangers en Égypte et la protection des minorités ;

d) le Soudan.

En attendant la conclusion de tels accords, le statu quo en toutes ces matières restera intact.



Proclamation royale du 15 mars 1922.

À Notre peuple bien-aimé.

La Bonté Divine Nous ayant réservé le bonheur de voir s'accomplir, sous Notre règne, l'indépendance du pays, Nous en rendons grâce au Tout-Puissant et proclamons hautement que, dès aujourd'hui, l'Égypte constitue un État souverain et indépendant. Nous prenons désormais les titres de « Majesté » et de « Roi d'Égypte », qui sont à la fois une affirmation de la personnalité internationale de Notre pays, en tant qu'État indépendant, et une satisfaction à sa dignité nationale.

En cette heure solennelle. Nous prenons Dieu et Notre peuple à témoin de Notre désir inébranlable de continuer à consacrer à la prospérité de Notre patrie et au bonheur de Notre peuple bien-aimé toutes Nos forces et tout Notre dévouement.

Puisse ce jour être l'heureux prélude d'une ère prospère qui fera revivre pour l'Égypte le souvenir de sa gloire passée.

Fait au Palais d'Abdine, le 16 Ragab 1340 (15 mars 1922).

Fouad.


Pour obtenir davantage d'informations sur le pays et sur le texte ci-dessus,
voir la fiche Égypte.