Yougoslavie



    La Yougoslavie a été formée à la fin de la Grande Guerre par l'union de certaines populations slaves du Sud de l'Europe, au profit initialement de la monarchie serbe. Ses institutions ont pris plusieurs formes différentes.
    C'est d'abord la proclamation du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, le 1er décembre 1918 à Belgrade. Il réunit sous le sceptre des Karageorgevitch, les anciens royaumes de Serbie et du Monténégro, la Bosnie et l'Herzégovine, anciennement turques puis austro-hongroises, l'ancien royaume de Croato-Slavonie dépendant de la Couronne de Hongrie, la Voïvodine hongroise, la Dalmatie autrichienne, ainsi que la Carniole et des parties de la Carinthie et de la Styrie enlevées à l'Autriche.
    Cet ensemble est doté d'une constitution, dite de Vidovdan (15/28 juin, jour de la Saint-Vitus (ou Saint-Guy) et date commémorative de la bataille de Kossovo, ainsi que de l'assassinat du prince François-Ferdinand en 1914 et de la signature du traité de Versailles en 1919). Il prit le nom de Royaume de Yougoslavie le 3 octobre 1929.
    Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Yougoslavie est démantelée, l'Italie annexe la Carniole, la Dalmatie, le Kossovo et le Monténégro, l'Allemagne annexe les parties yougoslaves de la Carinthie et de la Styrie et elle occupe la Serbie, la Bulgarie annexe la Macédoine, et un grand Etat croate « oustachi », incluant la Bosnie-Herzégovine, est déclaré indépendant et se livre à un violent processus d'épuration ethnique. A la fin de la guerre, la Yougoslavie est reconstituée par les Alliés, mais la monarchie est abolie et la République fédérative populaire de Yougoslavie est fondée le 29 novembre 1945, sous la direction de Tito.
    Un nouveau processus de démembrement est engagé par les sécessions de la Slovénie et de la Croatie le 15 juin 1991, avec le puissant soutien de l'Allemagne. Ces sécessions provoquent de violents conflits dans certaines régions de Croatie, en Bosnie-Herzégovine et, plus tard, au Kossovo, l'Union européenne et les forces de l'OTAN intervenant à l'appui des mouvements sécessionistes, tandis que les Serbes se voient refuser le droit à l'autodétermination. La Croatie est autorisée à expulser les minorités Serbes, tandis que les Croates de Bosnie-Herzégovine sont, en revanche, placés en position subordonnée et soumis à un lent processus d'épuration ethnique.
    Une nouvelle Yougoslavie, réduite à la Serbie et au Monténégro est constituée le 27 avril 1992. Sous la pression de l'Union européenne, elle doit renoncer à la dénomination de Yougoslavie et devient, le 4 février 2003, la Communauté étatique de Serbie-et-Monténégro, dont la disparition est programmée, le Monténégro devenant indépendant le 3 juin 2006. L'intervention militaire de l'OTAN, en 1999, a également permis l'occupation et la sécession du Kossovo, dont l'indépendance a été proclamée le 17 févier 2008.
    La Yougoslavie a ainsi éclaté - en attendant mieux - en 7 petits Etats, dont la Bosnie-Herzégovine et le Kossovo, qui sont devenus de quasi-protectorats de l'Union européenne.



© - 2003 - Pour toute information complémentaire, pour signaler une erreur ou correspondre avec nous,
adressez-nous un message électronique.

Jean-Pierre Maury