Acte unique européen


Acte final
Déclarations
Acte unique européen
Titre premier - Dispositions communes
Titre II - Dispositions portant modification des traités instituant les Communautés européennes
Titre III - Dispositions sur la coopération politique en matière de politique étrangère
Titre IV - Dispositions générales et finales

Sa Majesté le roi des Belges, Sa Majesté la reine de Danemark, le président de la République fédérale d'Allemagne, le président de la République hellénique, Sa Majesté le roi d'Espagne, le président de la République française, le président d'Irlande, le président de la République italienne, Son Altesse Royale le grand-duc de Luxembourg, Sa Majesté la reine des Pays-Bas, le président de la République portugaise, Sa Majesté la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord,
ANIMÉS de la volonté de poursuivre l'oeuvre entreprise à partir des traités instituant les Communautés européennes et de transformer l'ensemble des relations entre leurs États en une Union européenne conformément à la déclaration solennelle de Stuttgart du 19 juin 1983,

RÉSOLUS à mettre en oeuvre cette Union européenne sur la base, d'une part, des Communautés fonctionnant selon leurs règles propres et, d'autre part, de la coopération européenne entre les États signataires en matière de politique étrangère et à doter cette Union des moyens d'action nécessaires,

DÉCIDÉS à promouvoir ensemble la démocratie en se fondant sur les droits fondamentaux reconnus dans les Constitutions et lois des États membres, dans la convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales et dans la charte sociale européenne, notamment la liberté, l'égalité et la justice sociale,

CONVAINCUS que l'idée européenne, les résultats acquis dans les domaines de l'intégration économique et de la coopération politique ainsi que la nécessité de nouveaux développements répondent aux voeux des peuples démocratiques européens pour qui le Parlement européen, élu au suffrage universel, est un moyen d'expression indispensable,

CONSCIENTS de la responsabilité qui incombe à l'Europe de s'efforcer de parler toujours davantage d'une seule voix et d'agir avec cohésion et solidarité afin de défendre plus efficacement ses intérêts communs et son indépendance, ainsi que de faire tout particulièrement valoir les principes de la démocratie et le respect du droit et des droits de l'homme, auxquels ils sont attachés, afin d'apporter ensemble leur contribution propre au maintien de la paix et de la sécurité internationales conformément à l'engagement qu'ils ont pris dans le cadre de la charte des Nations unies,

DÉTERMINÉS à améliorer la situation économique et sociale par l'approfondissement des politiques communes et par la poursuite d'objectifs nouveaux et à assurer un meilleur fonctionnement des Communautés, en permettant aux institutions d'exercer leurs pouvoirs dans les conditions les plus conformes à l'intérêt communautaire,

CONSIDÉRANT que les chefs d'État ou de gouvernement, lors de leur conférence de Paris du 19 au 21 octobre 1972, ont approuvé l'objectif de réalisation progressive de l'union économique et monétaire,

CONSIDÉRANT l'annexe aux conclusions de la présidence du Conseil européen de Brême des 6 et 7 juillet 1978 ainsi que la résolution du Conseil européen de Bruxelles du 5 décembre 1978 concernant l'instauration du système monétaire européen (SME) et des questions connexes et notant que, conformément à cette résolution, la Communauté et les banques centrales des États membres ont pris un certain nombre de mesures destinées à mettre en oeuvre la coopération monétaire,

ont décidé d'établir le présent acte et ont désigné à cet effet comme plénipotentiaires:

Sa Majesté le roi des Belges :

M. Leo TINDEMANS, ministre des Relations extérieures,
Sa Majesté la reine de Danemark :
M. Uffe ELLEMANN-JENSEN, ministre des Affaires étrangères,
Le président de la République fédérale d'Allemagne :
M. Hans-Dietrich GENSCHER, ministre fédéral des Affaires étrangères,
Le président de la République hellénique
M. Karolos PAPOULIAS, ministre des Affaires étrangères,
Sa Majesté le roi d'Espagne :
M. Francisco FERNÁNDEZ ORDÓÑEZ, ministre des Affaires étrangères,
Le président de la République française :
M. Roland DUMAS, ministre des Relations extérieures,
Le président d'Irlande :
M. Peter BARRY, TD, ministre des Affaires étrangères,
Le président de la République italienne :
M. Giulio ANDREOTTI, ministre des Affaires étrangères,
Son Altesse Royale le grand-duc de Luxembourg :
M. Robert GOEBBELS, secrétaire d'État, ministère des Affaires étrangères,
Sa Majesté la reine des Pays-Bas :
M. Hans VAN DEN BROEK, ministre des Affaires étrangères,
Le président de la République portugaise :
M. Pedro PIRES DE MIRANDA, ministre des Affaires étrangères,
Sa Majesté la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord :
Mme Lynda CHALKER, secrétaire d'État, ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth,
lesquels, après avoir échangé leurs pleins pouvoirs reconnus en bonne et due forme, sont convenus des dispositions qui suivent.
 

Titre premier 
Dispositions communes

Article premier

Les Communautés européennes et la coopération politique européenne ont pour objectif de contribuer ensemble à faire progresser concrètement l'Union européenne.

Les Communautés européennes sont fondées sur les traités instituant la Communauté européenne du charbon et de l'acier, la Communauté économique européenne et la Communauté européenne de l'énergie atomique, ainsi que sur les traités et actes subséquents qui les ont modifiés ou complétés.

La coopération politique est régie par le titre III. Les dispositions de ce titre confirment et complètent les procédures convenues dans les rapports de Luxembourg (1970), Copenhague (1973) et Londres (1981) ainsi que dans la déclaration solennelle sur l'Union européenne (1983), et les pratiques progressivement établies entre les États membres.

Article 2

Le Conseil européen réunit les chefs d'État ou de gouvernement des États membres ainsi que le président de la Commission des Communautés européennes. Ceux-ci sont assistés par les ministres des affaires étrangères et par un membre de la Commission.

Le Conseil européen se réunit au moins deux fois par an.

Article 3

1. Les institutions des Communautés européennes, désormais dénommées comme ci-après, exercent leurs pouvoirs et compétences dans les conditions et aux fins prévues par les traités instituant les Communautés et par les traités et actes subséquents qui les ont modifiés ou complétés, ainsi que par les dispositions du titre II.

2. Les institutions et organes compétents en matière de coopération politique européenne exercent leurs pouvoirs et compétences dans les conditions et aux fins fixées au titre III et dans les documents mentionnés à l'article premier troisième alinéa.

[suite]
© -2002 - Pour toute information complémentaire, pour signaler une erreur, pour correspondre avec nous,
adressez-nous un message électronique.

Retour à la page Europe


[ Haut de la page ]
Jean-Pierre Maury