Liban


Le système confessionnel.

    Le système politique libanais est fondé sur le confessionnalisme, imposé par la France lors de la rédaction de la Constitution, « dans un esprit de justice et de concorde ». Les sièges au Parlement et les postes dans la fonction publique doivent être répartis entre les différentes communautés religieuses reconnues.

Voir la Constitution du Liban.

Répartition des sièges à la Chambre.

Dix-huit communautés religieuses sont reconnues
La Chambre des députés compte 128 sièges, également répartis entre chrétiens et musulmans, conformément au tableau ci-dessous.

Maronites
34
Grecs orthodoxes
14
Grecs catholiques melkites
8
Arméniens orthodoxes
5
Arméniens catholiques
1
Protestants
1
Autres chrétiens et juifs
1


Chiites
27
Sunnites
27
Druzes
8
Alaouites
2


Les autres communautés chrétiennes reconnues sont :
- les syriaques catholiques ;
- les syriaques monophysites ;
- les assyriens ;
- les chaldéens :
- les catholiques latins ;
- les coptes.


Pour obtenir davantage d'informations sur le pays et sur le texte ci-dessus,
voir la fiche Liban.

©-2011 - Pour toute information complémentaire, pour signaler une erreur, pour correspondre avec nous,
adressez-nous un message électronique.

[ Haut de la page ]
Jean-Pierre Maury