Vénézuéla


Depuis la proclamation de l'indépendance, le 5 juillet 1811, le Vénézuela a connu 26 constitutions.

Le 6 décembre 1998, Hugo Chavez remporte l'élection présidentielle. Il propose l'adoption d'une nouvelle Constitution. Le projet de Constitution est adopté, le 18 novembre 1999, par l'Assemblée nationale constituante ; il est approuvé par référendum le 15 décembre 1999. La nouvelle Constitution est proclamée par l'Assemblée nationale constituante le 20 décembre et signée le 30 par le président de la République. Elle est publiée le 24 mars 2000 (Journal officiel extraordinaire n° 5453 du 24 mars 2000).

Elle est amendée par référendum le 15 février 2009, en ses articles 160, 162, 174, 192 et 230, à seule fin de permettre au président Chavez, qui selon l'article 230 ne pouvait être réélu qu'une seule fois, de se représenter indéfiniment. Pour faire bonne mesure, l'ensemble de la classe politique bénéficie de l'amendement : les gouverneurs (article 160) et les maires (article 174), qui ne pouvaient être réélus qu'une seule fois, ainsi que  les membres des conseils législatifs des États fédérés (article 162) et les députés à l'Assemblée nationale, qui ne pouvaient être réélus que deux fois, peuvent aussi être indéfiniment réélus.

A la suite du décès de Chavez, une controverse éclate quant aux modalités de la succession, qui est assurée par le vice-président Maduro.


Proclamation de l'indépendance, 5 juillet 1811.


11 avril 2002. Tentative de coup d'État. Chavez est arrêté, puis libéré le 14.



Présidence.

Gouvernement.

Assemblée nationale.

Cour suprême de justice.

Conseil national électoral.


Jean-Pierre Maury