République islamique de Mauritanie




Histoire

1659 - Les Français fondent Saint-Louis du Sénégal.
1904 - Le territoire de la Mauritanie actuelle est placé sous protectorat français.
4 décembre 1920 - La Mauritanie, constituée en colonie, est administrée depuis Saint-Louis.
24 juillet 1957 - Fondation de Nouakchott, qui devient le chef-lieu de la Mauritanie (décret du 24 juillet 1957, JORF, p. 7410.
1957 - Opérations franco-espagnoles de « pacification » au Sahara occidental.
28 novembre 1958 - L'Assemblée territoriale choisit le statut d'État membre de la Communauté, proclame la République islamique de Mauritanie et décide d'installer la capitale à Nouakchott.
22 mars 1959 - Adoption de la première Constitution mauritanienne. Moktar Ould Daddah devient premier ministre.
28 novembre 1960 - Proclamation de l'indépendance.
20 mai 1961 - Adoption d'une deuxième Constitution. Régime présidentiel. Ould Daddah est élu président.
28 octobre 1961 - La Mauritanie est admise à l'ONU malgré l'opposition du Maroc. Le véto soviétique est levé en échange de l'admission de la Mongolie.
12 février 1965 - Révision de la Constitution. Principe du parti unique.
septembre 1969 - Le Maroc reconnaît l'indépendance de la Mauritanie.
14 novembre 1975 - Accord de partage du Sahara espagnol avec le Maroc.
1976-1979 - Conflit avec le Polisario, soutenu par l'Algérie, qui proclame une République du Sahara et attaque la Mauritanie.
10 juillet 1978 - Coup d'État militaire. Un Comité militaire de redressement national  dirigé par le lieutenant-colonel Saleck exerce le pouvoir. Charte constitutionnelle.
6 avril 1979 - Dissensions. Le CMRN est remplacé par un Comité militaire de salut national. 2e Charte constitutionnelle. Lieutenant-colonel Bouceif premier ministre.
5 août 1979 - Accord avec le Polisario à Alger. La Mauritanie renonce à l'ancien Rio de Oro espagnol, qui est annexée par le Maroc dès le 14 août.
4 janvier 1980 - Dissensions au CMSN. Le colonel Ould Haidallah prend le pouvoir et publie une 3e Charte constitutionnelle.
juillet 1980 - Abolition (théorique) de l'esclavage.
12 décembre 1980 - 4e Charte constitutionnelle.
25 avril 1981 - Après une tentative de coup d'État, 5e Charte.
1983 - Un Front de libération africaine (FLAM) défendant les intérêts de la minorité négro-africaine lance des actions de guérilla.
17 décembre 1984 - Coup d'État. Colonel Ould Taya. 6e Charte.
1989 - Conflit frontalier avec le Sénégal. Massacres de la population négro-africaine.
12 juillet 1991 - Troisième Constitution mauritanienne — IIe République — adoptée par référendum.
3 août 2005 - Coup d'État. Le colonel Ould Taya est renversé. Charte constitutionnelle du 6 août pour la transition. Le colonel Ely Ould Mohamed Vall devient président.
25 juin 2006 - Référendum pour le rétablissement et la révision de la Constitution de 1991.
25 mars 2007 - 1re élection démocratique. Cheikh Abdallahi élu président.
6 août 2008 - Mohamed Ould Abdelaziz, commandant de la garde présidentielle prend le pouvoir.
19 juillet 2009 - Mohamed Ould Abdelaziz est élu président.
23 juin 2019 - Mohamed Ould Ghazouani, élu président de Mauritanie.

Portail de la Mauritanie.
Le site La Constitution en Afrique (Stéphane Bolle, Montpellier III) propose un espace d'expression, de réflexion et d'échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde. Documents et débats concernant la vie politique dans les pays africains.

Jean-Pierre Maury